LA TRAÇABILITÉ NUMÉRIQUE : COMMENT ELLE RÉDUIT LA FRAUDE ALIMENTAIRE ET PROTÈGE VOTRE MARQUE

Nous avons tous entendu parler de la fraude alimentaire. Des exemples en sont omniprésents dans l’actualité : le scandale de la viande de cheval, la mélamine dans le lait pour bébé, l’huile d’olive impure, pour n’en citer que quelques-uns. Cependant, cet article jette la lumière sur des choses dont on entend peu parler : des solutions concrètes pour permettre aux entreprises de réduire la fraude alimentaire tout en protégeant leur marque.

 

POUR COMMENCER, QUELQUES FAITS :

  • On estime que la fraude alimentaire coûte à l’industrie alimentaire mondiale de 10 à 15 milliards de dollars américains par an.
  • L’Organisation mondiale des douanes (OMD) indique que 7 % du commerce mondial sont des produits de contrefaçon.
  • La contrefaçon de produits connaît une forte croissance et a augmenté de 10 000 % au cours des 20 dernières années, selon International Anti-Counterfeiting Coalition (IACC), une organisation à but non lucratif basée aux États-Unis.

 

DÉFIS 

Nous avons la chance de vivre à une époque où la numérisation des processus opérationnels devient la norme et touche rapidement le plus grand nombre. Ceci constitue une opportunité sans précédent pour les marques de numériser leur chaîne d’approvisionnement et d’étendre leurs données et connaissances en suivant les produits de la ferme à la fourchette. C’est ce que nous appelons la traçabilité numérique intégrale basée sur les produits.

Pour réduire la fraude alimentaire, il y a lieu de procéder au suivi en temps réel des matières premières, de l’emballage et des produits finaux tout au long de la chaîne de valeur. Vous vous demandez peut-être : « Mais pourquoi physiquement ? Est-ce que je ne suis pas déjà véritablement mes produits ? » Malheureusement, il faut le plus souvent répondre ici par la négative.

Voici un exemple concret. Une entreprise de café biologique se rend compte que son produit fait l’objet de fraude. Elle veille déjà à la traçabilité de lots de produit et dispose d’une chaîne de responsabilité qui, fondamentalement, suit la chronologie de la documentation et, par là-même, les transactions de vente au sein de la chaîne d’approvisionnement.

Il s’agit là d’un scénario typique dans lequel des activités frauduleuses peuvent se produire. Il peut s’agir de :

  1. Contrefaçon et piratage de produits : le produit est fabriqué par un contrefacteur.
  2. Vol de produits originaux : de petites quantités de chargements peuvent être dérobées dans des camions en transit.
  3. Marchés gris : le produit est détourné vers d’autres marchés où de meilleures marges peuvent être réalisées.
  4. Production non autorisée : des produits qui sont confiés à des sous-traitants sont en fait produits en quantités excessives sans le consentement de la marque, puis vendus sur le marché noir.
  5. Limitation des matières premières falsifiées dans le produit final : des matières premières issues d’activités frauduleuses peuvent intégrer la chaîne de valeur sans avoir été détectées.

Comme vous pouvez le constater, les défis à relever sont nombreux pour parvenir à maîtriser la fraude alimentaire et il est de plus en plus important d’atténuer les risques et trouver des solutions efficaces pour protéger à la fois les consommateurs et les marques.

 

SOLUTIONS CLÉS

L’un des moyens les plus efficaces de lutter contre la fraude alimentaire est de mettre en place la traçabilité numérique basée sur les produits, que l’on connaît aussi sous le nom de sérialisation nouvelle génération.

Comment cela fonctionne-t-il ? Chaque produit individuel (des matières premières au produit final) a un identifiant unique, connu du propriétaire de la marque. Le fait d’attribuer un identifiant unique à chaque produit ne réduit cependant pas la fraude en soi. Pour la minimiser, il nous faut connecter les points de données de la chaîne d’approvisionnement, et l’identifiant unique de chaque produit constitue un élément essentiel de ce processus. Avec ces données, la chaîne d’approvisionnement est connectée et, donc, intelligente. C’est là que la magie opère.

Prenons l’exemple de l’entreprise de café biologique que nous avons mentionnée plus haut. Celle-ci pourrait assurer le suivi et la traçabilité de produits physiques dans la chaîne d’approvisionnement, du grain à la tasse. Dans la mesure où les identifiants uniques sont connus des fournisseurs et des propriétaires des marques, il est désormais possible de détecter des tendances irrégulières se produisant au sein de la chaîne d’approvisionnement au niveau de différents points de contrôle, y compris du consommateur. De plus, l’identifiant unique constitue un bon moyen d’impliquer les clients finaux à travers des campagnes publicitaires et des programmes de fidélisation. Les marques ont la possibilité d’avoir une bien meilleure connaissance de leurs clients de cette manière.

 

Voici le tableau que l’on peut dépeindre de la fraude après la mise en place d’une solution numérique de traçabilité intégrale basée sur les produits :

  1. Contrefaçon : des identifiants uniques inconnus font l’objet d’un suivi dans la chaîne d’approvisionnement, même au niveau du consommateur, améliorant ainsi la visibilité sur des questions de contrefaçon en temps réel.
  2. Vol de produits originaux : les produits volés ont des identifiants uniques qui font l’objet d’un suivi lorsqu’ils apparaissent dans la chaîne d’approvisionnement. Les compagnies d’assurance utilisent cet outil pour prouver la perte d’articles.
  3. Marchés gris : les produits détournés sont détectés et font l’objet d’un suivi lorsqu’ils apparaissent dans la chaîne d’approvisionnement.
  4. Production non autorisée : en contrôlant la quantité et les informations relatives à chaque identifiant unique, le risque de production non autorisée diminue considérablement.
  5. Limitation des matières premières falsifiées dans le produit final : en identifiant des matières premières dotées d’identifiants uniques et en cumulant ces informations tout au long de la chaîne de valeur, le risque de matières premières falsifiées diminue considérablement.

 

CONCLUSION

Il apparaît clairement que l’industrie de l’alimentation et des boissons peut tirer d’immenses bénéfices de solutions de traçabilité car celles-ci peuvent contribuer à protéger le grand public (c’est-à-dire les clients) et les marques. Heureusement, de tels systèmes sont aujourd’hui une réalité accessible. En effet, OPTEL est un fournisseur international de solutions de traçabilité qui aident des entreprises figurant dans le classement Fortune 500 (les 500 premières entreprises américaines) à relever les défis liés à la fraude alimentaire et à améliorer la visibilité de la chaîne d’approvisionnement en utilisant AI, IoT et Blockchain.

 

Information complémentaires

La chaîne d’approvisionnement intelligente d’OPTEL

Traçabilité des matières premières

 

contactez-nous

Parlez à l’un de nos experts, participer à une démonstration, planifier une rencontre. Nous sommes disponible en tout temps pour répondre à vos questions et besoin d'information.

Études de cas

Section avec des études de cas sur l'implantation de solutions de traçabilité d'OPTEL.