Plateforme nationale pour la fabrication circulaire

OPTEL Irelande, fier membre fondateur de la plateforme nationale pour la fabrication circulaire

 

OPTEL fait partie des quelque 30 partenaires fondateurs de Circuléire, la plateforme nationale de l’Irlande pour la fabrication circulaire.

S’inspirant des entreprises manufacturières et de leurs chaînes d’approvisionnement, Circuléire a pour objectif d’accélérer la transition vers une économie circulaire décarbonisée en Irlande. L’organisation cherche à « démystifier et créer » des concepts d’économie circulaire et d’en « diminuer les risques », grâce à des projets novateurs de démos systèmes à grande échelle.

Chapeauté par le regroupement Irish Manufacturing Research (IMR) et inspiré des projets politiques du gouvernement de l’Irlande, ce projet est la première initiative au pays unissant les secteurs publics et privés pour faire preuve d’innovation en matière de circularité. Ses membres cherchent à créer une base solide pour entamer une transformation à plus grande échelle de l’économie irlandaise.

« Une partie de notre mission et de notre vision en tant qu’entreprise est de présider les efforts pour l’obtention d’une économie plus circulaire », explique Desmond O’Sullivan, Directeur de l’expérience client des bureaux européens d’OPTEL à Limerick.

« Une initiative comme Circuléire offre aux organisations partageant les mêmes idées une occasion d’agir concrètement pour minimiser notre empreinte de carbone collective et aider l’Irlande à prendre sa place en tant que leader en circularité, en Europe et dans le reste du monde. »

Parmi les objectifs clés de Circuléire, on retrouve la diminution de 20 % des émissions de carbone de ses membres d’ici 3 ans; l’identification des entraves à cette implantation et des stratégies pour les contrer; le développement de procédures et d’outils pour éliminer les risques et démontrer la valeur de l’économie circulaire; et l’augmentation de l’importance de l’Irlande dans l’économie circulaire.

Des appels de propositions seront subventionnés par son fonds d’investissement, offrant une enveloppe de financement prévue de 500 000 euros par année pour les trois prochaines années.