La traçabilité pour régler les problèmes de plastique

Selon le Forum économique mondial (FEM), chaque année, environ 8 millions de tonnes de plastique se retrouvent dans l’océan. Pour mettre les choses en perspective, il s’agit de l’équivalent d’un camion-poubelle de plastique qui se déchargerait en mer chaque minute.

Et quand ce ne sont pas les océans ou le milieu biologique marin qui sont pollués par le plastique, ce sont les gaz à effet de serre causés par leur décomposition dans les dépotoirs qui sont source de problème. En effet, selon l’Agence de la protection de l’environnement des États-Unis, les contenants et emballages de nourriture représentent 45 % des matériaux dans les dépotoirs dans ce pays.

En ce qui concerne l’économie mondiale, le FEM estime que ces pertes coûtent entre 80 et 120 milliards de dollars.

Manifestement, les emballages de plastique nuisent grandement à l’économie, à l’environnement et, de plus en plus, aux entreprises qui ne sont pas au fait de la demande grandissante pour des options durables de la part des consommateurs et de la société.

Certaines entreprises et organisations se sont toutefois démarquées en faisant pression sur l’industrie des aliments et boissons, exigeant plus d’options du genre. Par exemple, le Loop Program de TerraCycle offre aux consommateurs dans certaines régions la possibilité de commander leurs produits alimentaires de marque maison dans des contenants réutilisables et plusieurs grandes chaînes d’épiceries permettent maintenant aux clients d’apporter leurs propres contenants au comptoir des charcuteries.

Ces initiatives font couler beaucoup d’encre et sont des plus en plus populaires. Ainsi, toute entreprise soucieuse de sa rentabilité gagnerait à s’informer sur ce sujet, étant donné la demande grandissante de la part des consommateurs, qui ne s’essoufflera pas de sitôt.

Le tout fait partie d’un mouvement mondial pour créer une économie circulaire, dans lequel les produits seront recyclés, réutilisés ou réorientés, au lieu d’être jetés dans un flux de déchets, ce qui permettra de diminuer les pertes. Néanmoins, tout mouvement comporte son lot de défis. Pour l’atteinte d’une économie circulaire pour les emballages, il est impératif que les entreprises dans l’industrie des aliments et boissons modifient leurs opérations d’emballage et réinvestissent dans ces dernières. De plus, puisque les produits se déplaceront différemment à travers la chaîne d’approvisionnement, les entreprises devront apprendre comment les gérer et les surveiller efficacement.

La traçabilité numérique joue un rôle important dans l’économie circulaire pour les emballages, puisqu’elle permet aux entreprises de gérer leurs avoirs et d’optimiser la durée de vie de leurs nouveaux emballages à usages multiples. Par surcroît, les entreprises obtiennent des informations indispensables à propos de leur marché, comme : l’emplacement des emballages dans la chaîne d’approvisionnement en tout temps, combien de fois l’emballage a été réutilisé et à quels endroits on retrouve le plus de pertes et de gaspillage.

En assignant un identifiant unique à chacun des articles, la sérialisation active le processus de traçabilité, soit le premier pas vers l’implantation d’un système capable de suivre les emballages de produit tout au long de leur voyage dans la chaîne d’approvisionnement. Ces processus sont déjà en place dans des industries comme le pharmaceutique et autres sciences de la vie, étant donné les réglementations obligatoires de plus en plus strictes dans ces industries.

L’industrie des aliments et boissons pourrait tirer grandement parti des mêmes outils qui permettent aux entreprises dans l’industrie des sciences de la vie de réduire les pertes, optimiser les processus, d’éviter la contrefaçon et la fraude et de mieux gérer les rappels de produits

En tant que seule entreprise capable d’offrir la traçabilité numérique réellement intégrale, OPTEL développe et utilise des technologies de sérialisation et de traçabilité puissantes pour suivre les produits et les emballages à chacune des étapes de la chaîne d’approvisionnement, des matières premières jusqu’à l’utilisateur final, et plus loin encore.

Ces technologies sont essentielles à une gestion efficace d’un nouveau type d’emballage à usages multiples, qui évoluera ensuite en un modèle entièrement circulaire. Le tout permettra non seulement de réduire les pertes, mais aussi de stimuler l’engagement client et de gagner la confiance des clients à l’aide de la consignation des produits (retourner les emballages en échange du remboursement d’un dépôt) et l’introduction des emballages dits « intelligents ».

Aussi connue sous le nom d’emballage actif, cette innovation très prometteuse utilise les codes à barres et des technologies sophistiquées pour générer des rapports et surveiller les conditions des produits alimentaires pendant le transport, l’entreposage et même sur les tablettes. Ainsi, les entreprises et les consommateurs seront en mesure de savoir si un produit alimentaire est frais ou expiré.

Les technologies de rupture et habilitantes comme la traçabilité numérique intégrale bâtiront le futur de la production et de la consommation alimentaire durable, de la diminution des pertes et du gaspillage, ainsi que d’une gestion rentable des chaînes d’approvisionnement.

Les consommateurs précoces pour ces technologies auront une longueur d’avance sur les autres entreprises des aliments et boissons, puisqu’ils obtiendront la confiance des consommateurs et bénéficieront de plusieurs nouveaux avantages, tout en contribuant à l’atteinte d’une nouvelle économie de plus en plus circulaire.

 

Ce sujet pourrait également vous intéresser:

La traçabilité et l’influence, essentielles pour l’atteinte de la durabilité et de l’économie circulaire.

Étude de cas

Rendre la chaîne de valeur du cacao plus durable à l’aide de la traçabilité.

Étude de cas

Utiliser la traçabilité pour améliorer la visibilité sur la production de café vietnamien.

FAQ

Traçabilité : questions et réponses

Les questions les plus fréquemment posées au sujet de la traçabilité des aliments et des boissons.